vendredi 11 avril 2008

Le RAC

Peut être aurez vous entr'aperçu les quelques images du RAC passées au zapping du 11 Avril. Peut être avez vous des questions? Comment ne pas en avoir.

Le RAC fut une de mes premières visites de programmes de Virlanie, je n'en avais pas parlé. Parce que le RAC ca peut faire mal un peu, et puis surtout parce que parler du RAC n'est pas chose facile. Surtout quand on y a passé que 3h.

Le RAC, le Reception and Action Center, est un centre d'accueil des enfants des rues, mais aussi de familles entières, de vieillards, et de cas psychatriques. "Centre d'acceuil", doux euphémisme.

Le RAC est avant tout le lieu de regroupement des indésirables des rues de Manille.
Ramassées par la police, ces personnes attendent pour une durée indéterminée qu'elles soient relâchées. La version officielle dit que le temps d'"accueil" correspond au temps de relogement des familles, de placement en unité médical, de recherche des familles des enfants.
Mais en réalité un flou énorme perdure autour du rôle du RAC.

Virlanie est présente au RAC depuis 15 ans, c'est un peu le "bébé" de Dominique (Lemay, le fondateur et président de l'association), et la vitrine de Virlanie.
Elle s'attache à améliorer les conditions de vie des enfants, en les soignant et en organisant des activités. Virlanie s'est battue pour améliorer le cadre de vie. Ainsi les enfants sont séparés des adultes la nuit, les enfants ont le droit de sortir de leur "cellule" (alors que pendant longtemps ils étaient condamnés à rester enfermés).

Mais depuis 6 mois le travail de l'association est devenu très difficile au RAC. L'association s'est vue retirer sa salle d'activité et sa clinique. L'équipe Virlanie ne dispose plus que d'un placard et de la cour pour effectuer soins et activités. Autant vous dire que Cyrielle et Delphine prennent bien le soleil de 9H à 13H tous les jours, autour d'une seule table, de quatre chaises et en plein milieu de la zone réservée aux cas psychiatriques.

Aujourd'hui à deux ou trois les filles font de l'Urgence. Oui, de l'Urgence. Elles soignent surtout, et pas que des petits bobos, mais des gangrènes, de vraies blessures. Elles chérissent aussi, tous les enfants du RAC, proposant des activités quand cela est possible, et en aimant ces enfants autant qu'elles le peuvent.
Cyrielle, Delphine, et Hélène font un superbe travail, avec les moyens qu'on leur laisse. Elles se battent aussi pour faire sortir des enfants. Et quand un petit bébé de 3 mois les attends un matin, elles ont tout fait pour ramener à Virlanie la petite Léa, qui n'avait rien mangé depuis plus de 7h.


Pourquoi Virlanie se retrouve aujourd"hui en plein soleil sans salle et entourée d'individu potentiellement dangereux?
J'avoue que je n'en sais pas grand chose. Et il est très difficile de savoir. Le RAC est devenu le sujet tabou.
Il est très difficile de prendre position sur le sujet. Surtout moi qui n'y travaille pas et qui ne suis à Virlanie que depuis un mois. Quelle légitimité aurait ma prise de position...et pourtant j'ai mon opinion, construite sur des brides de l'histoire du RAC.

Généralement ce sont des volontaires comme moi qui travaille tous les jours au RAC accompagnés par une ou des infirmières philippines. Jusqu'à il y a peu, le rôle de Virlanie au RAC était confié aux bons soins d'un volontaire au travail plus qu'exemplaire selon l'équipe des volontaires actuels. Investi comme personne sa liberté de parole et son engagement pour dénoncer les conditions de vie des enfants de RAC lui ont coûté sa place.
Il n'est pas bon de trop dénoncer la réalité du RAC. Virlanie n'est que tolérée dans l'enceinte, et la fondation semble avoir fait le choix de tout faire pour rester auprès des enfants du RAC, même au prix du silence.




Pour en savoir plus voir le blog de Véronique sur sa mission de deux mois et demi au RAC.

2 commentaires:

vero a dit…

salut la miss
comme tes parents sont fiere de leur grande fille ils diffusent ton adresse partout......Donc je suis tes aventures depuis le debut mais pour les commentaire je viens de trouver se soir comment faire. Bises

vero a dit…

Gloups J'ai oublier Vero c'est les pozo